Kenneth Merten: « Michel Martelly n’est pas citoyen americain », la vérité enfin devoilée

Kenneth Merten: « Michel Martelly n’est pas citoyen americain », la vérité enfin devoilée

SHARE

Kenneth Merten : « Michel Martelly m’avait autorisé à évoquer sa citoyenneté »

 Kenneth Merten est revenu sur sa déclaration au palais national en 2012, mettant un terme à la polémique sur la citoyenneté américaine de Michel Martelly. Le diplomate américain a affirmé avoir vu Michel Martelly abandonner sa carte de résidence au consulat américain pour « devenir uniquement un citoyen haïtien ».


Cet épisode restera dans les annales du règne de Michel Martelly. Un 8 mars 2012, en présence des responsables de « Religions pour la paix », des membres du gouvernement et des représentants de la communauté internationale, Kenneth Merten, ambassadeur américain à l’époque, s’est prononcé sur la citoyenneté du président Michel Martelly. «Je peux affirmer que le président Martelly n’est pas un citoyen américain, c’est un Haïtien», avait déclaré le diplomate, apportant le calme dans le camp du 56e président haïtien, accusé d’être un citoyen américain, tout en provoquant l’ire de ses adversaires. Merten a été accusé d’être un supporteur farouche de Martelly.

Lors d’une entrevue avec plusieurs journalistes haïtiens la semaine écoulée à Washington, le diplomate Merten est revenu sur cet évènement qu’il qualifie déjà « d’histoire ancienne ». Il indique être intervenu dans le débat parce qu’il a été sollicité. « Pendant une certaine période, nous avions pensé que nous n’étions pas concernés par cette question. Mais à un certain moment, le président Martelly et ses ministres ont organisé une conférence de presse à laquelle étaient invités tous les représentants de la communauté internationale. Avant la conférence, on m’avait demandé si j’ai le droit de me prononcer sur le statut du président Martelly. Et j’avais répondu que je pouvais le faire avec son autorisation », a-t-il expliqué, ajoutant que Michel Martelly lui a donné son approbation.

« Lors de la conférence, la question a été soulevée, et j’avais dit ce que je savais. Les États-Unis n’accordent pas en même temps un green card et la citoyenneté américaine à une seule et même personne. J’avais dit que Michel Martelly n’était pas un citoyen américain et que j’avais constaté qu’il a abandonné sa green card (carte de résidence) au consulat américain pour devenir seulement un citoyen haïtien », a fait savoir Kenneth Merten.

LeNouvelliste