VIDEO: Le vrai GUY PHILIPPE décrit par un média étranger (Appréciez!!!)

VIDEO: Le vrai GUY PHILIPPE décrit par un média étranger (Appréciez!!!)

SHARE

Personne n’avait aucune idée positive de Guy Philippe. Pourquoi ! La plupart des médias haïtiens à la remorque de certains intérêts souterrains et juste pour garantir quelques visas, avaient campé ce géant méconnu comme un petit malfrat de la basse-cour, un petit jérémien évoluant dans l’arrière pays avec des rêves chimériques.

Cependant,  à travers l’interview ci-dessous, mené par deux journalistes français, nous venons de découvrir pour la première fois un Guy Philippe mésestimé. Un insatisfait non résigné comme la plupart, un révolté articulé, instruit, polyglotte maîtrisant les enjeux politico-sociaux  tant nationaux qu’internationaux; bien imbu de la réalité cuisante que vivent ses congénères, surtout dans son coin de pays laissé à l’abandon au bénéfice de ceux qui partent en safari, tant les infrastructures rappellent l’époque des Romains. Tiraillé entre le désir de corriger cette situation infrahumaine ou la subir, il avait menacé de sévir, de fouetter l’orgueil  de ses congénères qui s’en foutaient comme en « l’an quarante ». Dans un dernier élan de sagesse, il a opté pour la voie légale et a choisi de briguer un siège au sénat pour faire entendre les revendications des sans-voix et des laissés pour compte.

Jusque là c’était le blackout  autour de l’homme. Il a fallu une expédition médiatique périlleuse dans les mornes Macayas, venue de l’Europe pour nous révéler le  vrai Guy Philippe qu’on nous avait bien caché. Si certains Haïtiens n’étaient pas des inconscients et n’avaient d’intérêts que pour leur panse, le pays aurait fait bloc derrière Guy Philippe et devant une levée de boucliers, sous les lentilles des caméras internationaux, les « maîtres du monde » auraient réfléchi à deux fois avant de passer les menottes. Malheureusement, sa voix a été étouffée, noyée sous le poids des billets verts empochés dans l’obscurité par les laquais nationaux.


Aujourd’hui, il est presque trop tard. Profitant du laxisme et de l’ignorance des décideurs nationaux, les Américains ont eu la part belle en foulant sous ses bottes un pays exsangue qui n’a plus de voix pour crier sa rage de vivre. Cette vidéo ci-dessous demeure le testament qui a piqué au vif l’establishment. Guy Philippe est pour eux, l’homme qui en sait trop. L’homme qui comprend. Donc, il doit être muselé. L’Amérique ne veut plus de nouveaux Castro, Chavez ou Thomas Sankara ou Aristide dans sa cour. Elle a perdu de l’influence au Moyen-Orient. Rien au monde ne mettra son arrière-pays en danger. Le cas de Guy était réglé comme une partition de musique. Son chien était déjà mort.

Bonne écoute !

Max Dorismond